@bisous.poussin, des bonnets colorés tricotés main à Paris

@bisous.poussin c’est le nom du projet d’Eva Chiodo, étudiante à Paris, qui tend à « déringardiser » le tricot en assumant fièrement de surfer sur la hype du zéro déchet, du DIY et du grand retour du vintage avec ses bonnets et cagoules en laine de seconde main.

Crédits photos : Eva Chiodo (@bisous.poussin) et Marie Greif

Article écrit par Marie Greif

D’une part, Eva propose des bonnets et cagoules personnalisables sur son compte Instagram. De l’autre, elle donne des cours de tricot dans une ressourcerie de Paris centre. C’est d’ailleurs lors de son service civique à l’Alternative que le projet a germé dans son esprit. Parmi les tonnes de dons collectés chaque semaine, des myriades de pelotes en parfait état, de toutes les couleurs et de tous les gabarits : de l’or pour ses dix doigts. 

Eva ayant appris à tricoter avec sa grand-mère à l’âge de six ans, autant dire qu’après presque vingt ans de pratique, elle tricote comme elle respire. On est fascinés de voir les mailles s’aligner et les rangs se superposer entre ses aiguilles aussi rapides qu’agiles, tandis qu’elle nous raconte plein de choses en ne jetant que quelques coups d’œil avertis à son ouvrage. La queen du tricot, tout simplement. 

Un univers coloré et éco-conscient

À l’issue de son service civique, plus sensibilisée que jamais à la nécessité de réemployer les ressources déjà existantes plutôt que de consommer du neuf (ou pire, de la fast fashion), Eva consacre son temps libre au tricot. En janvier 2022, elle lance son projet avec deux modèles de bonnets disponibles à la commande et personnalisables à partir des pelotes qu’elle trouve en seconde main, de toutes les couleurs possibles. Depuis septembre 2022, un nouveau modèle a rejoint sa collection : la cagoule ! Elle aussi déclinable en plusieurs couleurs, personnalisable à souhait pour les plus joueurs ou déjà prête à l’emploi pour les plus frileux en termes de choix.    

Crédits photos : Eva Chiodo (@bisous.poussin) et Marie Greif

Si le compte Instagram @bisous.poussin ne se prend pas au sérieux en affublant chaque photo d’une longue légende full second degré, ironisant sur les bobos parisiens fana du kitsch et des photos argentiques, les invitant à assortir leur couvre-chef à leur sac Freitag, la démarche, elle, est très sérieuse. Eva tricote vite et bien, s’assure que la couleur, la texture et l’épaisseur de la laine choisie conviennent à ses acheteur.se.s, et respecte à 100% la promesse d’upcycling fait-main à Paris. 

La beauté du projet tient aussi dans sa dimension transmissive puisqu’Eva propose des cours de tricot pour les débutants tous les premiers mercredis du mois à la ressourcerie l’Alternative, 13 rue Léopold Bellan, de 18h à 19h30. Ce sont des moments de partage tout doux pendant lesquels elle prend le temps d’expliquer individuellement à chacun.e des participant.e.s inscrit.e.s les bases du tricot, et au fil des leçons les plus ancien.ne.s participant.e.s accompagnent aussi les nouvelles et nouveaux apprenant.e.s !

Bref, une initiative douce et colorée mais surtout une jolie marque artisanale et locale à découvrir pour avoir la tête bien au chaud cet hiver ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *