Rendez-vous à l’éblouissante Galerie Dior

Véritable hommage à la créativité de Monsieur Christian Dior, son hôtel particulier nous ouvre ses portes et nous invite à découvrir ses créations mythiques tout au long de sa carrière. Avec une scénographie à coupe le souffle, le visiteur déambule dans un espace qui nous raconte l’histoire de la célèbre griffe. Une exposition à ne pas rater pour commencer l’année en beauté.

Crédits photo : Raphaël Dautigny

Article écrit par Augustin Guillet de la Brosse

«Quoi que vous fassiez – pour le travail ou le plaisir – faites-le avec passion ! Vivez avec passion… »

CHRISTIAN DIOR (1905-1957)

Né le 21 janvier 1905 en Normandie, Christian Dior est un grand couturier français, s’illustrant dans la haute couture, la parfumerie et tous les métiers du luxe. Féru d’art et de culture, Christian Dior ouvrira sa première galerie en 1928. Il organisera une exposition dédiée au surréalisme en 1933, où pourront être admirées des oeuvres de Picasso, Duchamp, Magritte, Giacometti … C’est dans cette galerie que sera exposée pour la première fois en France la toile surréaliste de Dali, La Persistance de la mémoire. Malheureusement, durant la Grande Dépression (suite au krach boursier américain de 1929), Christian Dior doit fermer sa galerie. Cette période restera un élément clé dans son processus créatif, puisqu’on retrouvera beaucoup de références au cubisme et à l’impressionnisme dans ses créations.

Grâce à des amis artistes, Christian Dior commence a créer des costumes pour le cinéma et le théâtre. Il crée ensuite sa maison de couture au 30, avenue Montaigne, en 1946, grâce à l’appui de Marcel Boussac, riche industriel français du textile. Son premier défilé du 12 février 1947 rencontre un succès planétaire. Après de longues années de guerre et d’austérité marquées par de nombreuses pénuries, Christian Dior propose de somptueuses tenues en rupture complète avec les tenues vestimentaires de l’époque. Ce New Look exalte les formes féminines – taille de guêpe, buste en majesté, jupes évasées, et révolutionne le monde de la mode. La féminité est triomphante alors qu’elle a longtemps été austère et fonctionnelle. Dès lors, Christian Dior restera audacieux dans ses créations et multipliera ses sources d’inspirations : les jardins, les fleurs, l’inspiration japonaise, les bals merveilleux, l’architecture des silhouettes, la féminité soulignée par le romantisme mais aussi sa fascination pour l’art. Autant d’univers que l’on retrouve dans la galerie éponyme.

Crédits photo : Raphaël Dautigny

DIORAMA

Dès l’entrée, en gravissant les marches de l’escalier en colimaçon, nous sommes immergés dans un univers chamarré et surprenant. On découvre un impressionnant diorama de plus de plus de 1 000 objets iconiques: robes sacs, flacons de parfum, souliers, chapeaux, … A la manière des cabinets de curiosité de la Renaissance, cette fresque met en scène un florilège d’accessoires dont « La Femme élégante ne saurait se passer », selon Christian Dior.

Tous ces objets ont été miniaturisés grâce à l’impression 3D à partir de matériaux biosourcés. Plus de 100 000 heures de production et une tonne de matière première ont été nécessaires afin d’effectuer cette reconstitution.

Ce concept à couper le souffle, crée par l’Agence ALIGHIERI, et la mise en oeuvre par LA FERME 3D, met en exergue l’art du détail et la richesse des savoirs faire de la Maison Dior.

2 000 M2 DE CREATIVITÉ

Après cette immersion totale, nous rentrons dans le coeur de l’exposition. L’agence Nathalie Crinière, spécialisée dans la création de scénographie d’expositions et dans l’architecture d’intérieur, a signé ces décors sensationnels. Au total, 13 salles, toutes plus incroyables les unes que les autres, rendent hommage au célèbre couturier, à ses égéries, et à ses directeurs artistiques qui ont marqué l’histoire de la Maison. Entre autres, une grotte semi-obscure, mettant en valeur l’amour de Christian Dior pour la nature, son bureau, où il a travaillé toute sa vie et qui a été conservé tel quel, ou encore une salle de bal, dans laquelle on souhaiterai rester éternellement…

En plus de cette galerie, l’hôtel particulier abrite la boutique Dior, un restaurant imaginé par le chef Jean Imbert, quelques jardins à la française, et une suite confidentielle, pour les meilleurs clients de la Maison…

Projet, Image, Step, Ouverture, Fermeture, Timing, Poids, Poste, QC_Retouche, QC_Couleur, QC_Brief,
zef, _P0A6655, Standardisation, 16/11/2022 14:28:9:674, 16/11/2022 14:28:11:4, “1.33”, “33.05”, Long, , , , 0 crop,

Le 30 Avenue Montaigne – La Galerie Dior
Tous les jours (sauf le mardi), de 11h à 19h
Entrée par le 11 rue François Ier, Paris 8
Plein tarif 12 euros, tarif réduit 8 euros. Uniquement sur réservation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *