Tout juste sorti officiellement sur Disney+ le 4 juin, le dernier Disney intitulé « Raya et le dernier dragon » ne nous a pas résisté bien longtemps.

Article écrit par Nina Lachery

Ce long-métrage nous entraîne dans un univers magique anciennement peuplé de dragons, les Druun, des esprits maléfiques, terrifient la population en changeant les humains qui croisent leur chemin en statues de pierre. L’histoire nous plonge au cœur de Kumandra, terre de croyances et de conflits, et nous fait découvrir Raya, une héroïne au lourd passé bien décidée à combattre tous les ennemis qui se dresseront sur son chemin. Le but de la jeune femme : retrouver Sisu, le dernier dragon, et mettre fin au règne de terreur de Druun. Une aventure magique commence alors, amenant la jeune femme à faire équipe avec de surprenants individus rencontrés en chemin.

A la réalisation de ce petit bijou d’animation on retrouve l’inénarrable Don Hall (Vaïana, Kuzco, Les Nouveaux Héros…) et le surprenant Carlos Lopez Estrada qui, après Blindspotting, ne nous avait pas préparé à un tel projet ! Assistés notamment par Adele Lim (Crazy Rich Asians) et Qui Nguyen (The Society) au scénario, l’équipe a réussi à créer un monde en s’inspirant de cultures d’Asie du Sud-Est variées où on plonge tout entier.

En plus de l’animation impeccable à laquelle les studios ont su nous habituer, on se retrouve totalement aspiré par les décors exotiques de Kumandra. Au travers de déserts, mangroves et palais majestueux, l’attachante Raya cherche une solution pour réparer le monde. Les thèmes du film tournent particulièrement autour de la confiance, de l’amitié mais aussi de la perte et de la vengeance. Ils offrent une importante gamme d’émotions portée par les différents personnages qui rejoignent Raya dans sa quête. Attendrissante et drôle, l’équipe mal assortie de héros nous a d’ailleurs un peu donné envie que le film dure plus longtemps, sentiment qu’on avait également eu lors du visionnage de Soul sur Disney+ [https://mauvaisegraine-magazine.fr/que-vaut-vraiment-soul-le-dernier-pixar/] il y a quelques mois. Le Lore de Raya et le Dernier Dragon est tellement riche qu’on a envie d’en explorer chaque recoin, et on espère que Raya ou ses amis réapparaitront au moins dans un court-métrage comme ça a été le cas pour 22 la petite âme révolutionnaire de Soul.

Bien que le doublage français soit vraiment génial avec, par exemple, Emilie Rault (que vous avez sans doute déjà entendu dire « Salut, c’est moi, Elisa Delajungle ») dans le rôle de Raya  et Anggun dans le rôle de Cheffe Virana, on ne peut que vous conseiller de regarder aussi le film en version originale. Le casting américain est particulièrement impressionnant, sans aucun white washing, et nous avons eu un coup de cœur tout particulier pour le doublage réalisé par Awkwafina qui nous offre une Sisu absolument irrésistible.

En conclusion, si vous n’avez pas encore vu Raya et le Dernier Dragon, courrez vite profiter du spectacle, c’est le genre de film qu’on aurait adoré découvrir à la réouverture des cinéma mais qu’on se contentera de reregarder six fois d’affilée en ouvrant bien les yeux !