Le rap est souvent perçu comme un milieu masculin, mais depuis plusieurs années les rappeuses y imposent toute leur richesse artistique. La francophonie n’est pas en reste car 2019 sera le début de règne de nombreuses queen. Aujourd’hui je te parle de 4 rappeuses francophones qui sont de vraies pépites et qui vont faire du bien à tes tympans.

rappeuses francophones

Article écrit par Claire C.

Chilla 

Chilla a 24 ans, elle est originaire de Suisse et son dernier clip 1er jour d’école est sorti le 24 septembre dernier sur YouTube. Elle a participé au Noir remix de Lord Esperanza aux côtés de Nelick, Eden Dillinger, Lasco, Zamdane, Youri, Lucci et Lonepsi, et elle était invitée au 5e épisode de Rentre dans le Cercle en octobre 2017.

En 2017, elle sort Karma, son premier EP avec un flow incisif qui mêle à la fois rap et chant. Elle n’hésite pas à prendre des positions féministes et politiques très claires, dans Si j’étais un homme, Sale chienne, #Balancetonporc ou encore dans Lettre au Président.

Avec un tel parcours, nul doute qu’elle nous réserve de très beaux projets dans les mois à venir.

Kitsune Kendra 

29 ans, originaire du 9.2, elle a sorti son dernier single Yako sur son SoundCloud il y a une semaine, et son dernier clip Chef(e) sur YouTube il y a un mois. Kendra s’est fait connaitre avec son collectif parisien de femmes artistes « Girls Do It Better », son parcours de blogueuse mode et de nombreux DJ sets avec sa sœur. Elle adopte un discours très cru dans ses titres SoundCloud sur l’afro-féminisme, l’intersectionnalité, les communauté asiatique et LGBT+, l’amour, la sexualité et le self-love.

Son premier EP est en préparation, 2019 sera magnifique pour cette Queen.

 

rappeuses françaises à suivre
@mariusperlich 

Lala &Ce 

24 ans, originaire de Lyon et exilée à Londres, son premier EP En attendant XX sur SoundCloud est sorti l’année dernière. Elle a commencé sous lean en ralentissant des hits de Future et Lil Wayne. Puis Jorrdee l’a intégrée au crew 667. Elle s’inspire beaucoup du cloud rap et de la trap américaine. Sa voix masculine sous autotune, couplée à un flow nappeux et une esthétique vaporeuse, produisent des sons brumeux desquels on distingue peu les paroles. Après plusieurs écoutes attentives, son flow extra-terrestre laisse échapper les thèmes de la séduction, de la sexualité et de la dope.

Très proche de l’esthétique américaine, elle commence à conquérir le public outre-Manche.

https://www.youtube.com/watch?v=oxJNE5lwQjw&fbclid=IwAR3CE3RzZKY-g2eDApZceeRNzXGYG5w-h1NHb_HTPmcBLIn4g9Bj2Amxgqk

Pumpkin 

Pour la dernière rappeuse francophone d’aujourd’hui, on va parler de Pumpkin. 37 ans, originaire de Nantes, elle est en duo avec le beatmaker Vin’s Da Cuero. Leurs beats et samples illustrent un Hip-hop boom-bap et plutôt old school. Le duo produit sa musique en indépendant dans leur structure Mentalow Music. Pumpkin a commencé le rap dans les années 90. Elle traite de la situation des migrants avec sa plume acérée militante dans Persona Non Gratis, dont l’EP éponyme est sorti en 2017. Son rap tranchant traite des stéréotypes de genre dans Mauvais Genre, de la violence faite aux femmes dans Soustraction, du sexisme, du féminisme, des clichés, des diktats sociaux et des discriminations.

Leur nouvel album Astronaute sort le 9 novembre prochain et réserve de très belles surprises.

Pour finir avec brio, 2019 sera grand pour les rappeuses francophones et entre-temps nourris ton cœur de ces beaux sons.

Meryl street rappeuses francophones
@popmyeyes