It’s a sin la nouvelle série de Russell T Davies sur l’arrivée du sida en Angleterre

Russell T Davies, connu pour ses séries queers ancrées dans la société anglaise, telles que Queer as Folk (1999) ou dernièrement Years and Years, revient cette année avec un nouvel objet magistral, It’s a sin. Cette série diffusée exclusivement sur Canal + en France est découpée en cinq épisodes de cinquante minutes. Le premier épisode acte la rencontre avec les personnages, séparément. Roscoe, Ritchie et Colin. Nos trois protagonistes, fraîchement débarqués dans Londres en 1981, vont être réunis avec Ash et Jill grâce à la communauté gay londonienne. Ce club des cinq est vite acté dans la location d’un appartement commun appelé le Pink Palace. Ils ont tous dix-huit ans, quittent le foyer familial, et aspirent à des avenirs différents. Mais leurs ailes qui n’attendaient que le déploiement, loin de leurs parents, loin des conventions, vont être vite coupées par l’arrivée du sida dans la communauté.  Continuer la lecture de « It’s a sin la nouvelle série de Russell T Davies sur l’arrivée du sida en Angleterre »

Dans les coulisses de la web-série La Vie Douce

Les web-séries prennent de plus en plus d’ampleur sur nos écrans et certaines sont indéniablement de grande qualité. De nouveaux formats sont pensés, de nouvelles approches narratives appréhendées. Il semblerait que les web-séries qui suivent les personnages dans leur quotidien, brouillant les pistes entre réel et fiction, plaisent fortement au public (le phénomène SKAM en est la preuve). Sur YouTube, La Vie Douce fait de plus en plus d’adeptes, comme en témoignent les commentaires élogieux que suscite chaque épisode. Prière de ne pas passer à côté de cette web-série qui raconte si bien l’amitié, l’amour, l’humanité, tout simplement, dans des situations familières à tout un chacun. Rencontre avec Célia et Bastien, co-réalisateurs de La Vie Douce. Continuer la lecture de « Dans les coulisses de la web-série La Vie Douce »

César 2021 : camaïeu de nouveautés et de surprises

Loin de l’ambiance nauséabonde de l’édition 2020, liée à la remise du César de la meilleure réalisation pour J’accuse du réalisateur Roman Polanski, accusé d’agressions sexuelles et de viols par plusieurs femmes, la 46e cérémonie des César du cinéma s’est presque déroulée sans encombre. Retour sur une soirée sous le signe de la nouveauté et pleine de surprises.

Continuer la lecture de « César 2021 : camaïeu de nouveautés et de surprises »

Adèle Haenel s’est levée, s’est cassée, et cette année ? 

28 février 2020. Florence Foresti ouvre le bal lorsque des militant.es sont embarqué.es par la police sur le parvis de la salle Pleyel. “Il est hors de question que j’assume ça toute seule. Vous êtes très sympathiques, je vous aime beaucoup, mais euh, allez vous faire enculer. (…) Je suis désolée mais je ne suis pas la Greta Thunberg du cinéma français.” La plupart des visages sont crispés. La gêne, le silence, la lourdeur des applaudissements apparaissent bien vite, trop vite. Continuer la lecture de « Adèle Haenel s’est levée, s’est cassée, et cette année ?  »